Programme du RT 34 (Congrès de l’AFS 2019 – Aix-en-Provence)

*Session 1 – Lutter pour classer

 Atelier 1/2

Mardi 27 août (10:30 – 12:30)

Discussion : Aïcha Bourad (LaSSP) et Kevin Vacher (CRESPPA-CSU)

  • Karine Lamarche (CENS) « Etre Israélien et se dire antisioniste. A l’origine de l’appropriation d’une catégorie sujette à polémique »
  • Gabriel Montrieux (TRIANGLE) « Usages des catégories de la consommation « alternative », entre désociologisation et bricolages identitaires »
  • Cécile Talbot (CERAPS) « Changer les catégories de l’action publique en la valorisant : la promotion du « Matrimoine » par les associations féministes. »

Atelier 2/2

Mardi 27 août (16:30 – 18:30)

Discussion : Mauricio Aranda (ISP) et Mathilde Pette (CRESEM)

  • Noemi Casati (LIER) : « « Dès que tu dis qu’il y a un problème, t’es tout de suite classé ‘raciste’ ! » Classements moraux et processus de politisation à Béziers »
  • Marie Le Clainche Piel (CEMS) : « Validisme et racisme, même combat ? La lutte anglaise des personnes défigurées pour la reconnaissance des « crimes de haine » »
  • Clément Petitjean (PRINTEMPS) « « Ce n’est pas ce que dit la communauté » : luttes de classements et légitimation de porte-parole non élus dans les quartiers noirs de Chicago »
  • Sylvie Tissot (CRESPPA-CSU) « La cause « gayfriendly » : mobilisation locale pour une homosexualité respectable (Park Slope, New York). »

 

*Session 2 – Sociologie politique des institutions 

 Atelier 1/3 : Socio-histoire et institutionnalisation

Mercredi 28 août (09:00 – 10:30)

Discussion : Lorenzo Barrault-Stella (CRESPPA-CSU) et Fabien Desage (CERAPS)

  • Delphine Dulong (CESSP) « Comment s’institutionnalise un rôle flou ? »
  • Christophe Le Digol (ISP), Hervé Fayat (CESPRA) « Classer et interpréter les assemblées parlementaires. Processus et configurations historiques »
  • Juliette Fontaine (CESSP) « Réformer l’éducation sans ses acteurs : L’exclusion du corps enseignant sous Vichy en question »

Atelier 2/3 : Contributions à la sociologie de l’Etat et de l’action publique

Mercredi 28 août (11:00 – 13:00)

Discussion : Maricel Rodriguez-Blanco (CESPRA) et Anne-France Taiclet (CESSP)

  • Elodie Bordat-Chauvin (CRESPPA-LABTOP) « Sociologie politique des institutions versus néo-institutionnalisme. L’institutionnalisation des politiques culturelles latino-américaines en question »
  • Stève Bernardin (LATTS) « L’administration et ses problèmes. De l’institutionnalisation à la normalisation des politiques de sécurité routière aux Etats-Unis »
  • Paul Lehner (ISP) et Clément Pin (LIEPP) « Les réformes des politiques d’orientation (2005-2018) : renforcement des logiques sectorielles et mise en marché de l’orientation »

Atelier 3/3 : Investissements institutionnels et variations autour de l’action collective

Vendredi 30 août (14:00 – 16:30)

Discussion : Jean Baptiste Paranthoen (CRH) et Pierre-Edouard Weill (SAGE)

  • Nancy Venel (TRIANGLE) « Penser l’institution carcérale au travers des usages que les détenus sont susceptibles de faire du religieux. »
  • Thomas Chevallier (CERAPS) « Une culture institutionnelle investie de manière désinvestie. Logiques de dépolitisation et subordination de la participation associative à la politique de la ville dans un quartier de Lille. »
  • Romain Perrier (CENS) « Habitat participatif, politique publique et production du logement : institutionnalisation et retraductions d’une catégorie militante »
  • Maricel Rodriguez Blanco (CESPRA) « Une sociologie politique des institutions « par le bas » à l’épreuve de l’international : le cas de l’institutionnalisation des organisations prestataires de services en Argentine. »

*Session 3 (croisée entre le RT 15 Sociologie de la jeunesse et le RT34 Sociologie politique) : Quand l’action publique classe et catégorise l’action des jeunes  

Jeudi 29 août (09:00 – 10:30)

Discussion : Lorenzo Barrault-Stella (CRESPPA-CSU), Isabelle Lacroix (UVSQ/INJEP), Laurent Lardeux (INJEP), et Mathilde Pette (CRESEM)

  • Brice Angrand (TRIANGLE) « Les Conseils Municipaux d’enfants : Entre appropriation hétérodoxe et bricolage d’un rapport au politique »
  • Olivia Chambard (CNAM) « L’ « entrepreneuriat » : nouvelle forme d’engagement des jeunes ? »
  • Florence Ihaddadene (IDHES) « Les « bonnes pratiques d’engagement » : le service civique comme normation du militantisme étudiant et populaire. »
  • Julie Le Mazier (CESSP) « Jeunes réservistes dans la garde nationale : offre d’engagement citoyen, demande de professionnalisation et captation de dispositions critiques »

Vous aimerez aussi...